Vinay, Fête de la noix de Grenoble,  toute une région s'identifie dans la rencontre de Vinay
  France, Rhône Alpes, Isère, Pays Voironnais, Chartreuse, Vercors, Voiron, Grenoble, Paladru, St jean de Moirans
FR > DE-P-GB-ES-NL-GR-IT >
retour à l'accueil sommaire gîte  - jardin  -  tourisme  -  réservation  - partenaires   - galeries                                            plan du site   

  ........................découvrez !

les régionales

  la région - l'essentiel - incontournables - à voir - activités printemps été -  activités automne hiver
agenda jardins, fêtes  - temps forts - parcs et jardins découvertes - pressbook
    foires et marchés - marché aux fleurs - temps des cerises  - jardins en Isère - jardins voisins
la noix de Grenoble > Grand Séchoir > nos séchoirs > fête de la noix à Vinay > la mondée

Pays Voironnais

  Pays Voironnais - Voiron - Moirans - Voreppe - Tullins - Paladru - les communes St Jean -
château de Virieu - château de Longpra - autour du Lac Bleu - Sylve Bénite - moulin de Michel - foire St Martin -
vert bleu pierre -
la Vouise - la Tençon Chalais Monastère -Tour Barral
secrets de Chartreuse > la liqueur verte

autour...

 

cœur de Chartreuse - cœur de Vercors - château de Pupetières - St Antoine l'Abbaye - Bonal - Royans Vercors -
gorges en Vercors - fontaines pétrifiantes - Beauvoir en Royans  - Aiguebelette - Clairette de Die - Vizille
Gianadda - Monastère de Brou foire aux chèvres
- tour de France

balades randos

  introduction - Pays Voironnais - Chartreuse  - Vercors  -   toutes liste accès rapide

rand'auto

  introduction - choix la route du Bret -  le tour du lac bleu - grand tour du lac  cœur de Chartreuse - cœur de Vercors 

fêtes

 

marchés aux fleurs - la Beaucroissant - fête de la noix - la Mondée - la St Martin - foire aux chèvres - la St Jean - Hannibal  

découvertes

  Chartreuse nature - Chartreuse patrimoine  - Pays Voironnais - PV. gourmand  - Grenoble
   

choisissez...

  activités visiter, voir, déguster, faire...   balades, randos, circuits pédestres, fiches guides...
     
    commencez la visite par le diaporama le diapo'son de la fête de la noix 3mn32

suivez la noix !

  noix de Grenoble - Grand Séchoir - nos séchoirs - fête de la noix à Vinay - la mondée





  la noix de Grenoble
le long des rives de l’Isère, des berges de Savoie aux portes de la Drôme,
entre Chartreuse et Vercors, elle façonne le paysage depuis des millénaires.
Trésor de la tradition gastronomique, premier fruit AOC depuis 1938,
parée depuis l’antiquité des plus belles vertus de santé c’est…
l
a Noix de Grenoble !
la noix de Grenoble, entre Chartreuse et Vercors, façonne le paysage depuis des millénaires
 
   

de Perse à Vinay.
La noix était déjà consommée par les hommes du paléolithique.
Plus ancien arbre cultivé, le noyer a été introduit de Perse en Grèce, dès l'Antiquité,
puis en Italie par les Romains.
Importées par les légions romaines les premières plantations apparaissent dans le Dauphiné,
au XIe siècle grâce à un terroir adapté et au climat alpin.
En 1938 un décret délimite la zone d’Appellation d’Origine Contrôlée de la « noix de Grenoble »
C'est une première en France.
259 communes en Isère Drôme Savoie ont vocation de chérir 3 variétés issues du terroir :
Franquette, Mayette et Parisienne.
Elles produisent un tiers de la production Française, 42.000 tonnes,mais loin derrière Chine et US.
1996 la noix de Grenoble est reconnue AO Protégée par l’Union Européenne.
Vinay est devenue le centre de gravité de la Noix de Grenoble.
 
zone AOC Noix de Grenoble. cliquez !le label AOC Noix de Grenobleappelation européenne d'appellation protégée

un fruit mythique.
La noix a nourri d'innombrables légendes pleines de contrastes.
Dans la légende de Zeus l’utilisation de la noix était un remède sous forme d'huile et d'onguent.
Les romains changèrent le nom de Zeus en Jupiter.
de cette légende il en reste le fruit: la noix, noix qu’ils consommaient accompagnées de vin doux.
Ses vertus nutritionnelles étaient déjà colportées par les médecins.

Les Romains donnèrent au noyer le nom de Jovis glans, le gland de Jupiter,
car ils pensaient que Jupiter leur avait offert cet arbre porteur de fruits si féconds.
Il était aussi il est l'arbre symbolisant l'Enfer
Pour les Gaulois, il était synonyme de mauvais voisinage.
Au Moyen-âge
le sabbat des sorcières d’Italie se déroulait sous un énorme noyer,
mais dormir sous un noyer c’était risquer de ne pas se réveiller.

Dans le Dauphiné, on offrait une noix fraîche aux jeunes mariés pour symboliser leur union.
Le cerneau d’une noix, de par sa ressemblance avec le cerveau humain,
va lui être associé par la théorie des signatures de la médecine médiévale.
Les pouvoirs prêtés au noyer et à la noix ont traversés les millénaires !
la Noix de Grenoble.antiquité la Noix de Grenoble. Bas relief Moyen âgela Noix de Grenoble. Cerneau Cerveau

un peu de botanique
Le noyer peut atteindre 20 m de haut, le plus souvent 8 à 10 mètres.
Sa croissance est rapide, sa durée de vie est d'environ 300 ans.
Un tronc droit, une écorce d'abord lisse, gris-clair, devenant avec l’âge fissurée ou crevassée.
Un feuillage caduc de feuilles pennées.
Le fruit est une ‘drupe’ dont la graine est la noix et dans laquelle sont enfermés des cerneaux.
La pulpe protectrice, brou de couleur verdâtre, se détache à maturité libérant la noix qui tombe.
Le cerneau que nous mangeons est en fait la graine du fruit enfermée dans son noyau.
Suivant les variétés, il représente environ 50% du poids du fruit.
la Noix de Grenoble. Le noyer la Noix de Grenoble. Le noyer la Noix de Grenoble. Le noyer

un savoir faire régional.
La culture du noyer est une longue tradition dauphinoise.
L'huile de noix contribua à la fortune de la région.  
Au XIe siècle l'huile de noix est d’usage répandu et sert dans la cuisine, l’éclairage, la toilette.
Elle permettait d'éclairer les humbles masures et les plus majestueuses cathédrales.
Elle faisait le bonheur des peintres ou celui des belles qui se savonnaient le corps au savon mou.
Certaines redevances étaient payées en ‘setiers’ de noix, ancienne mesure de capacité !
Au siècle dernier, les cultivateurs secouaient les branches avec une gaule,
ramassaient les noix à la main, les lavaient et les triaient soigneusement.
au musée de la Noix de Grenoble. au musée de la Noix de Grenoble. au musée de la Noix de Grenoble.
Les récoltes étaient rassemblées par un syndicat communal qui les livrait en charrette
tirée par des bœufs, ou en ‘camion automobile’.

On plantait alors 40 à 60 noyers à l’hectare qui ne produisaient des noix qu’au bout de quinze ans.
Aujourd’hui, un verger d’un hectare compte plus d’une centaine d’arbres et au bout de 5 ans
produit 30kgs de noix sèches pendant 50ans.

Noyeraie de la Noix de Grenoble. Environs de Vinay.

cultiver.
La noix de Grenoble pousse sur les noyers dans la Vallée de L’Isère.
Ses eaux apportent sa finesse caractéristique et sa fraîcheur à la Noix de Grenoble.
La culture naturelle des noyeraies est facilitée par l’altitude, entre 150 et 500 mètres,
le climat alpin de la vallée de l’Isère donnant des hivers longs et froids.
Cette fraicheur est une garantie pour le fruit, elle tue les parasites et affine son goût.
La coquille dorée de la noix de Grenoble est une garantie de protection.
Le fruit est à l’abri pendant sa croissance dans le brou qui protège les deux cerneaux.
la Noix de Grenoble dans sa coque.le cerneau de la Noix de Grenoble.
Le cerneau est recouvert d’une pellicule jaune qu’il faut enlever pour consommer la noix fraîche.
L’AOC Noix de Grenoble est réservée à 3 variétés: mayette, franquette et parisienne.
Elles doivent être cultivées à l’intérieur de l’aire délimitée, et subir un traitement réglementé.

La mayette est grosse, pointue mais aplatie à une extrémité, elle ‘tient debout‘.
Sa coquille fine peut se casser avec les doigts, couleur du jaune ambré au jaune pâle.
Son cerneau a un goût de noisette très fin, noix de dessert par excellence.
Cette variété est en régression par son manque de rusticité et sa productivité moyenne.
Noix de Grenoble, mayette. 
La parisienne est petite et ronde, coquille ferme, jaune tirant sur le brun.
Son amande blanche représente environ 45% de son poids. Son goût est fin sans être piquant.
Le fruit assez difficile à sécher est supplantée par la Franquette.
Noix de Grenoble, parisienne.
La franquette crée en Dauphiné en 1784 est la variété de base des noix Françaises.
Allongée aux deux bouts, sa coquille est un peu moins fine, rugueuse et de couleur brune.
Son cerneau blanc cassé représente 40 % de son poids total.
Riche en huile elle est la noix la plus utilisée en confiserie.
Elle se consomme aussi bien fraîche que sèche.
Noix de Grenoble, franquette.
récolter.
Les noix se cueillent de fin septembre à mi-octobre, lorsque le fruit est à maturité,
que le brou se fissure et qu'il chute naturellement au sol.
Un véhicule armé d'un bras secoue les troncs, le ramassage lui aussi est aujourd’hui mécanisé.
Les glaneurs, comme hier, ramassent les derniers fruits.
Noix de Grenoble, vibrage des noyers.
Noix de Grenoble, machine de ramassage. Noix de Grenoble, glaneuse de toujours !
La coque est souvent humide, le cerneau est encore mou et ne peut pas se consommer.
Les noix sont disposées sur des claies pour faciliter leur séchage, garant de leur conservation.
Noix de Grenoble, séchoir au musée de la noix.Noix de Grenoble, séchoir.Noix de Grenoble, séchoir.
Des soins très attentifs sont apportés à cette opération : remuer les noix, déplacer les claies
en fonction du mouvement du soleil, les rentrer ou les couvrir le soir, etc..
Les noix séchées sont stockées et lorsque arrive décembre et ses jours courts,
commence l’énoisage que nous appelons mondée en Dauphiné.
Partout dans la vallée, se dressent des séchoirs à noix, caractéristiques de l'architecture traditionnelle: charpente monumentale et structures en bois ajourées.


monder.
L’énoisage consiste à casser la coquille puis à en séparer les cerneaux
est une opération très délicate encore manuelle, afin de préserver la qualité des cerneaux.
Cet art de casser les coquilles et d’extraire les cerneaux dans notre Dauphiné c’est la mondée
une veillée entre famille, voisins et amis.

Les hommes cassent les noix, femmes et enfants séparent les cerneaux.
Traditionnellement le cassage se fait sur une tuile creuse retournée sur la cuisse,
avec un maillet de buis ou de noyer.
Un coup sec sur le haut de la coquille pour ne pas écraser le cerneau, c’est tout l’art !
Il faut environ 3kg de noix en coque pour obtenir 1kg de cerneaux.
Noix de Grenoble, une mondée hier. Noix de Grenoble, une mondée aujourdhui. Noix de Grenoble, une mondée aujourdhui.
Après l'effort, le réconfort: un repas terroir, et si l'on a la chance d'avoir un musicien….

 

transformer.
La noix est utilisée et déclinée à l'infini au travers de multiples dérivés.
Huile, vin, beurre, confiserie, pâtisserie, chapelure, condiments, crèmes…
mariage idéal avec les fromages dauphinois, les miels, les chocolats…
Le bois de noyer est une référence de qualité pour la menuiserie, l’ébénisterie
et…. les crosses de fusil.
Le brou, partie charnue autour de la coquille, produit la teinture brun foncé qui sert à teinter le bois.
Noix de Grenoble, gâteau aux noix meuble en noyer teinture au brou de noix.

consommer.
Le vin de noix est l’emblématique et traditionnel apéritif du Dauphiné,
auquel on attribue des vertus digestives et dépuratives.
Ce vin doux, fabriqué à partir de noix encore vertes, ramassées à la St-Jean, est simple à faire.
Il peut se conserver et se bonifie en vieillissant. Les bouteilles millésimées ont du succès !
Il est réalisé avant que la coquille ne durcisse, avec le brou et l’embryon tendre de la noix.
Le moment de cueillette diffère selon les régions, ici c’est évidemment la St-Jean, le 24 juin.

Noix de Grenoble, la noix dans son brou. Noix de Grenoble, le vin de noix. la recette elle est …maison !

L’huile est obtenue par pressage.
En Dauphiné, des moulins spécialisés travaillent en trois étapes: les cerneaux sont écrasés,
chauffés à moins de 80° et pressés à froid.
Il faut environ 3kg de cerneaux pour obtenir 1 litre d’huile.
moulin à huile de noix.
moulin à huile de noix. Huile de noix de Grenoble.
L'huile de noix supporte mal la cuisson mais elle est excellente en petit filet sur un plat chaud,
en fin de cuisson: omelettes, œufs au plat, viandes grillées, légumes...
elle est incontournable dans les crudités et salades, d'endives, de pissenlits, de mâche.

La noix rehausse les plats et desserts en saveur et valeurs nutritives.
Les recettes de cuisine ou pâtisserie à base de noix sont innombrables.
recettes aux noix
La noix se consomme fraîche ou séchée.

Cerneaux de noix de Grenoble
Fraîche, elle doit être consommée dans les jours suivant la récolte.
Séchée et conservée à l'abri de la lumière ses usages sont multiples.
Elle s'accommode avec beaucoup de mets, fromage, miel, chocolat, etc...
Elle peut être déclinée à l’infini pour être dégustée à tout moment !

un fruit de santé !
La noix source de nombreuses vitamines et très pauvre en sodium.
Elle est donc un allié nutritionnel très appréciable !
Riche en magnésium, phosphore et en fibres elle participe au bon métabolisme énergétique.
Naturellement riche en acides gras insaturés, oméga 3 et oméga 6, et totalement dépourvue
de cholestérol elle est conseillée dans le cadre d’un régime anti-cholestérol.
Huile de noix de Grenoble.
Attention elle est aussi calorique, et les calories … peuvent faire grossir !
 

      Noix de grenoble Californiene !
   

Chaque année, quelque 350 000 tonnes de noix
sont récoltées en Californie.
et commercialisées sous l’appellation « Noix de Grenoble ».

la noix de Grenoble californiene !
quand la noix de Californie pose problème!
    le coup de gueule de Papagalli

 

   
      vous aimez, dites le sur !
   

j'aime ce site >

j'aime cette page >
partagez sur votre page > partager
retrouvez nous sur notre page >
    recommander cette page à vos amis !

 

   
    suite de la visite
    le Grand Séchoir. Maison du pays de la noix de Grenoble.
Le Grand Séchoir. Maison du pays de la noix de Grenoble.Le Grand Séchoir. Maison du pays de la noix de Grenoble.Le Grand Séchoir. Maison du pays de la noix de Grenoble.
Le musée retrace avec poésie, humour et rigueur l’histoire du pays de la noix de Grenoble
et des hommes qui ont fait la renommée de ce fruit mondialement connu.
Emblématique de la région dauphinoise.... visitez
le Grand Séchoir
    les séchoirs.
En Dauphiné, la culture de la noix, rapidement intensive,
a donné naissance à ces séchoirs sans équivalent dans le monde agricole.
Séchoirs de la Noix de Grenoble visitez
 les séchoirs
    la fête de la noix
La renommée de la noix de Grenoble, s'accompagne maintenant de sa traditionnelle fête,...
elle pointe son cerneau en novembre, lorsque commencent les mondées .
une pressée d'huile de noix
venez faire la fête de la noix
  le diapo'son de la fête de la noix 3mn20
    la mondée
Dans le Dauphiné la "mondée" c'était ce moment magique où d’un coup sec 
d'un petit maillet clouté on faisait éclater la noix.
Noix de Grenoble, une mondée aujourdhui. venez à la mondée
   
      à voir sur GLS
    En savoir plus le noyer   recettes aux noix
Qu'y a-t-il à l'intérieur d'une noix ? Qu'est-ce qu'on y voit ?
Charles Trenet chante une noix
      consulter
    l'histoire de la noix de Grenoble
le site de la noix de Grenoble 
le Grand Séchoir
grignote
noix Rivière
Polinoix
rien que des noix
noix des signaux
site du gouvernement
    en 1 clic le gîte et les activités
    le gîte en 1 clic !  activités, visiter, voir, faire... autour du gîte.

 

  contact   livre d'or  nous   sondage  recommander le site    inscrire lettre info  désinscrire

 

  plan du site  mentions légales
  http://www.milonic.com/dm.php accueil sommaire

haut de page      

2012nov