Gîte et Jardin de La Source

la route du Bret
une plongée originale dans un décor étrange

rand'auto

Est   1/2 journée  35km  800m cartes  333   3334 OT   

.

avant de démarrer  voyez le diapo'son  la route du Bret
 

Circuit  > cliquer sur les chiffres pour en savoir plus.
La "Croix Bayard" est le pointe de convergence du Pays Voironnais vers les Savoies.
Elle garde en mémoire le chemin de fer de Voiron-Saint-Béron du siècle dernier.
1
Pour nous c'est le virage à droite, vers le pays de Ratz.
La route s'élève en découvrant des panoramiques sur la ville de Voiron et La Vouise.
On entre en Bret dans un coude à gauche, ponctué à droite d'une ancienne bascule publique,
et d'un bassin fontaine mythique pour les randonneurs et vvtétistes.
Sur le mur de la maison d'angle, une plaque kilométrique en fonte défie le temps.
Dès l'entrée dans les gorges le décor surprend, la route semble écrasée entre les rochers,
les arbres s'agrippent dans les failles aux parcelles de terre.
Le Jura dans les Alpes.
2 < cliquer sur le chiffre pour en savoir plus.
La gorge se resserre progressivement.3
Une clairière marque le
départ de balades.
A gauche, petit circuit vers la "Croix des Traverses" dans la fraîcheur du "Bois des Chartreux".
A droite, pour les plus hardis, une marche plus longue vers "Rochebrune".
La route s'engage entre les amoncellements de blocs de roches qui l'a surplombe.
Les trémies d'une ancienne carrière se fondent dans la végétation.
Sur la droite une clairière attirante, mais stationnement interdit.

Le paradis des amateurs d'escalade est maintenant un souvenir, trop de risques pour la route.
C'est pourtant d'ici, à l'aplomb d'une croix, à gauche contre le rocher
4,
que commence le merveilleux vallon de la "Fontaine du Vieil Homme".
Le sentier
s'enfonce dans la forêt, vite surplombé de blocs de rochers en équilibre.
Il débouche en quelques minutes dans un cirque baigné d'ombres et de lumières.
Les arbres montent, montent tout en haut, au dessus des blocs à la recherche du soleil.
Adolescents ou centenaires ils se contorsionnent pour s'éloigner des rochers.
Quelques blocs, tombés à terre, semblent des monuments élevés par les mains expertes
des génies, qui ont orchestré ces bouleversements.
Le cirque se resserre, la nature joue la folie, les rochers se parent de coulées colorées.
Le sentier grimpe et se faufile entre les colosses, le silence est troublé par l'écho des pas.
Entre les pavés érodés par les passages, commence à suinter un filet d'eau.
Un nouveau coup de rein et c'est le choc d'un décor signé nature, entre théâtre et monument.
Une vasque, coquille de St Jacques renversée, posée dans la verdure
.
A son pied une fente pleine de mystère et un filet d'eau émergeant d'une bosse moussue.
La "Fontaine du Vieil Homme" jamais tarie, toujours vaillante et porteuse de légende.
Les anciens, très anciens... la racontent encore aux veillées du Bret.
5
Le sentier continue et grimpe entre rochers moussus et futaies, pour déboucher
sur le plateau pastoral du Pellet, accueilli par les troupeaux de ruminantes.
Retour au
, la route continue, coincée entre les rochers dont les formes perdent leur rondeurs.
Épingle à cheveux à droite vers Le Pellet, hameau paysan et ferme fromagère.
Les troupeaux composent les premiers plans d'une Grande Sure omniprésente.
A droite la route s'échappe et monte vers le "Grand Ratz", son terminus.
De là les marcheurs vont découvrir "Rochebrune" et son superbe belvédère.
6
A gauche, descente vers le "Col de la Placette".
7
Moutons, chevaux et vaches donnent au paysage une atmosphère de calme et de sérénité.
Le col est un lieu de.. transhumance dominicale des cyclotouristes en training.
Obliquant à gauche, la route descend vers St Joseph de Rivière, à gauche encore,
et montée vers le petit village de St Julien de Ratz.
La petite église trône sur un promontoire.
Elle possède une chaire, où St François de Salle aurait prêché.
Une petite mairie, une auberge, un centre médical de pneumologie réputé,
un lac caché derrière les arbres, et en une demi-heure de balade pédestre

les restes du "Château de La Perrière" édifié par les Comtes de Savoie
pour surveiller le passage de Voreppe à St Laurent du Pont.
8
La route du Bret est bouclée, retour par les gorges.
 

à savoir   > cliquer sur retour au circuit  pour retour au circuit
1• Le « tram Voiron-St Béron » était une ligne inter-département
entre Voiron-Isère-Dauphiné et St-Béron-Savoie près du Lac d’Aiguebelette.
36km de paysage en deux heures de voyage découverte !
1895. Le tram faisait face à ses objectifs, développer l’économie, l’industrie et le tourisme,
en désenclavant la Chartreuse. Pari réussi !
Mais l’économie, le progrès, l’automobile viennent déjouer les enthousiasmes.
Après guerre les déficits se creusent.
1930. Les autobus grignotent le tram qui disparaît en 1936.
Il en reste quelques gares que tentent de préserver les fervents du patrimoine.retour au circuit
2 • la montagne du Ratz, dernière partie du Jura, qui va finir à Voreppe,
est entaillée de 3 défilés, St Roch, Crossey et le Bret.
Bret est un vieux mot dauphinois qui veut dire "passage étroit entre les rochers".
Les terrains sont des calcaires déposés en couche horizontales par les eaux de la mer.
Dans ce mouvement se sont produites des dislocations, des fissures, des failles,
et au fil des temps l'érosion de l'eau a sculpté la roche.retour au circuit
3 •
"Rien de plus pittoresque, de plus imposant, de plus grandiose, de plus gracieux et de plus sauvage à la fois que ce défilé. On dirait un jeu étrange de la nature. L’entrée en est d’abord large et ouverte. A droite, vous avez une prairie, verdoyante, dominée par un joli bois de châtaigniers dont l'ombre féconde laisse pousser à l’envie fleurs, gazon et mousse. A gauche, ce sont des rochers, enveloppés de lierre, puis des pentes douces ou abruptes, semées
de houx, de buis, d'alisiers sauvages et autres arbrisseaux qui croissent çà et là à l’aventure.

Cependant le chemin se fait étroit et resserré. Vous regardez, et sur vos têtes se penchent d'énormes blocs, superposés les uns sur les autres comme de gigantesques assises,
tantôt violemment déchirés et montrant leurs flancs nus, tantôt arrondis en forme de bastions,
aux fentes desquels croissent des buis rabougris, ou des touffes de fleurs de toute nuance,
qui ne demandent pour vivre qu'une poignée de terre et un peu de rosée."
extrait de: Voiron et le Bret, Notes d'un voyage humoristique et descriptif, 1877
A. Des Monts, pseudonyme du Père Libercier, prieur des dominicains de Coublevie,  
retour au circuit
4 • la Croix rappelle le combat de Champ Civet, en 1813, contre un escadron de hussards Autrichiens,qui tentaient d'atteindre Voiron sans emprunter le défilé du Crossey
où les attendaient les troupes du général de Barral. retour au circuit
5 • Il y a deux légendes "fontaine du vieil homme", rapportées par le Père Libercier.

L'une prétend qu'en buvant constamment de cette eau, on vieillit, mais on ne meurt pas.
L'autre ne diffère de la première qu’en ce qu'elle est une vraie légende,
avec mise en scène et dénouement dramatique.
"A une époque fort reculée, qu'il serait difficile de déterminer, les habitants d'un village de la Grande-Chartreuse virent arriver un étranger accompagné d'une enfant qui paraissait être sa fille.
la suite  http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57832720.image.f50.tableDesMatieres  retour au circuit

6 •
voir la fiche rando   "Rochebrune" retour au circuit

7 • le Col de La Placette, jonction entre la Savoie et la vallée de Voreppe,
a été le théâtre du dernier combat de la campagne de France en juin 1940.

l'Abbé Pierre en Janvier 1943 y a créé le premier camp de résistant de la Chartreuse.retour au circuit
8 • Le Château de La Perrière
, était une des places frontières des Comtes de Savoie.
En 1333, le Comte de Savoie Amédée V s‘empare du château de Paladru,
possession des Clermont et du Dauphin Guigues VIII.
Celui ci décide une représailles sur la Perrière. Il devait y trouver la mort et la légende veut
qu’il rendit l’âme dans une grange, proche du lieu de l’assaut.
Cette grange fut, dit-on, transformé en pavillon de chasse au XIVe siècle,
on peut penser quelle se trouvait à l’emplacement de l’actuel château, près du lac.
Certaines pierres réutilisées dans la tour d’entrée du château actuel peuvent en témoigner.
Le "château" actuel est le centre de pneumologie, de l'ancien il ne reste que quelques pierres.
retour au circuit

avant de démarrer  voyez le diapo'son  la route du Bret
en 1 clic le gîte et les activités
le gîte en 1 clic ! activités, visiter, voir, faire... autour du gîte.
signalez les ajustements à apporter à cette fiche contact rand'auto  
dites nous ce que cette fiche vous a fait découvrir ! j'ai découvert  
en savoir plus
balisage des sentiers   charte du randonneur    conseils randonnée

le tram http://trevor.hornsby.free.fr/TRAMS/VSB/COUBLEVIE/La_Croix_Bayard.html
la Perrière  http://cabaret.over-blog.org/36-categorie-233797.html
géologie http://www.geol-alp.com/avant_pays/lieux_bas_dauph/ratz.html

retour liste rand'auto



fermez !

2010sept